http://www.fides.org

Asia

2004-03-08

ASIE / PAKISTAN - Des étudiants chrétiens et musulmans jeûnent ensemble pendant le Carême, comme ils l’ont fait pendant le Ramadan : l’initiative d’une école de Lahore

Lahore (Agence Fides) - « J’ai beaucoup apprécié l’initiative des jeunes musulmans à l’égard des étudiants chrétiens », a déclaré à l’agence Fides le Père Francis Nadeem, Secrétaire de la Commission Nationale pour le Dialogue Inter-religieux et l’Oecuménisme de la Conférence Episcopale du Pakistan. Parlant à plus de 150 étudiants de la « S. Lawrence School » de Lahore, le prêtre a noté que, pour la première fois dans l’histoire du Pakistan, on avait vu se réaliser un échange fructueux et le partage d’une pratique religieuse entre chrétiens et musulmans, dans un climat de réciprocité : comme durant le mois du Ramadan, les jeunes chrétiens avaient partagé un jour de jeûne avec les jeunes musulmans et un repas du soir dans l’amitié, de même, pendant le Carême 2004 les jeunes musulmans ont vécu une journée de jeûne avec les chrétiens de leur âge, et mangé avec eux dans un climat de fraternité. « Cet échange nous apportera la bénédiction de Dieu, et fera en sorte que croissent en nous les valeurs qui nous rapprochent les uns des autres » déclare le Père Nadeem.
Lors de l’assemblée des étudiants, Azam Khan, prenant la parole au nom des jeunes musulmans, a déclaré qu’il espérait que le Carême, temps de jeûne et de prière pour les fidèles du Christ, pourrait apporter la paix et l’harmonie non seulement pour les chrétiens au Pakistan, mais aussi dans l’humanité entière : « C’est notre rêve de faire parvenir à tous un message de paix et de réconciliation ».
Tariq Faiza, représentant des étudiants chrétiens, a déclaré qu’il avait beaucoup apprécié l’initiative des jeunes musulmans, en manifestant la volonté de continuer à travailler côte à côte « pour construire un pays tolérant, libéral et modéré ».
Le Directeur de l’école, Peter Bhatti a déclaré à l’agence Fides : Il rentre dans la mission spécifique de notre école de répandre les valeurs positives de tolérance, de respect, de dialogue, d’estime entre les jeunes de religions différentes » ; il a assuré que l’Institut continuerait à éduquer les étudiants pour qu’ils puissent devenir « des hérauts de paix et de réconciliation dans la société ». (P.A.)
(Agence Fides, 8 mars 2004, 30 lignes, 382 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network