http://www.fides.org

Africa

2004-03-06

AFRIQUE - Le drame de 2 millions de réfugiés et de millions de personnes dispersées en Afrique, au centre de la Rencontre organisée par le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés

Rome (Agence Fides) - La Rencontre « Dialogue sur le Rapatriement Volontaire et la Réintégration soutenable en Afrique » s’ouvre le lundi 8 mars, elle est organisée par le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR).
Cette Rencontre se tient au Palais des Nations-Unies à Genève et réunira des représentants de 60 pays, dont 13 Ministres de Pays africains, de hauts fonctionnaires de gouvernements donateurs et d’autres partenaires. On discutera des processus de paix qui, durant les prochaines années, présenteront de nouvelles possibilités de résolution aux crises prolongées des réfugiés en Afrique. Ces développements positifs pourraient amener au retour dans leur propre région d’origine de près de deux millions de réfugiés et de personnes dispersées. On prendra en considération l’évolution positive enregistrée dans 9 Pays d’Afrique (Angola, Sierra Leone, Libéria, Soudan, Erythrée, Somalie, Burundi, Rwanda, République Démocratique du Congo) qui, dans leur ensemble, comptent plus de 5 millions de réfugiés. « L’UNHCR considère que la communauté internationale doit exploiter cette importante occasion pour parvenir à une solution à long terme pour de nombreuses personnes, et prendre une approche régionale afin d’assurer le rapatriement et la réintégration en Afrique… L’UNHCR est particulièrement engagée à faire en sorte que les délégués des pays d’origine et d’asile, les fonctionnaires des agences humanitaires, les pays donateurs et les autres partenaires, reconnaissent la phase importante qui se prépare dans le continent africain, et qu’ils créent les conditions nécessaires pour permettre que ces flux de retour arrivent à bon terme et soient soutenables ». (L.M.)
(Agence Fides, 6 mars 2004, 25 lignes, 277 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network