http://www.fides.org

Vaticano

2004-03-05

VATICAN - Pressant appel de la Congrégation pour les Eglises Orientales en faveur de l’Eglise en Terre Sainte : la prière et la solidarité concrète de tous sont urgentes « pour soutenir la présence des Communautés chrétiennes sur la terre de notre Rédempteur »

Rome (Agence Fides) - Le Cardinal Ignace Moussa I° Daoud, Préfet de la Congrégation pour les Eglises Orientales a envoyé à tous les Evêques, comme c’est la coutume au début du Carême, un Message dans lequel il invite à la prière et à la solidarité à l’égard des chrétiens qui vivent en Terre Sainte. Voici le texte de ce Message.

Excellence Révérendissime,
Cette année encore, je vous adresse un appel pressant en faveur de l’Eglise qui vit en Terre Sainte, alors qu’arrivent quotidiennement de douloureuses nouvelles sur la délicate situation sociale, politique et économique de cette région.
Nombreux sont les chrétiens qui quittent leur pays pour trouver un lieu où vivre dans la paix et la dignité. Cette situation rend plus que jamais nécessaire et urgente l’intervention de toute l’Eglise Catholique pour maintenir leur présence dans le berceau du Christianisme.
Ce Dicastère est solidaire de nos frères de Terre Sainte et œuvre pour qu’ils expérimentent concrètement la solidarité, l’intérêt et le soutien de l’Eglise universelle.
Notre Saint-Père Jean Paul II l’a rappelé récemment aux membres de la Réunion des Œuvres d’Aide aux Eglises Orientales (R.O.A.C.O.) :
« Justement, vous portez une attention particulière aux territoires de la Terre Sainte en raison de la signification que cette région, rendue sainte par Jésus, revêt pour tous les Chrétiens. Pour elle, une quête spéciale est réservée, et mes vénérés prédécesseurs, à partir de Léon XIII, ont insisté pour que la Communauté Catholique y contribue généreusement. La Terre Sainte continue, malheureusement, à être le théâtre de conflits et de violences ; les Communautés Catholiques y souffrent et ont besoin d’êtres soutenues et aidées dans leurs nombreuses nécessités ».
J’accomplis donc un devoir de fraternité ecclésiale en faveur des Chrétiens de Terre Sainte en demandant, avec confiance, la prière et la solidarité concrète à toutes les Eglises particulières et aux Communautés chrétiennes du monde.
Ce soutien est notre réponse aux paroles du Seigneur : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait ».
Je désire exprimer la plus vivre reconnaissance du Saint-Siège à tous ceux qui contribuent avec zèle et générosité à soutenir la présence des Communautés chrétiennes sur la Terre de notre Rédempteur.
Avec mon profond respect et l’assurance de ma prière.
+ Ignace Moussa Card. Daoud
Patriarche émérite d’Antioche des Syriens, Préfet
(Agence Fides, 5 mars 2004, 39 lignes, 432 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network