http://www.fides.org

Asia

2004-03-03

ASIE / IRAK - « Ceux qui font ces attentats, veulent empêcher la naissance d’un Irak libre et démocratique » déclare le Père Nizar Semaan, prêtre irakien

Bagdad (Agence Fides) - « J’exprime une condamnation virulente pour les attentats contre les chiites à Bagdad et à Karnala », déclare à l’agence Fides, le Père Nizar Semaan, prêtre irakien du Diocèse de Ninive, après les attentats meurtriers du 2 mars contre la population chiite d’Irak. « C’est l’œuvre de personnes qui vivent dans le crime et sont assoiffées de sang, et, certainement, ils n’appartiennent pas à la société irakienne, et veulent seulement empêcher la naissance d’un Irak libre et démocratique. Ces assassins ont commis un des crimes les plus abjects en tuant des personnes en prière. Chrétiens, nous voulons adresser nos condoléances aux familles des victimes ».
« Je crois que ces dernier attentats doivent être une raison pour construire une forte unité nationale entre tous les Irakiens qui se sentent touchés par ce qui s’est passé. Hier précisément, est née la nouvelle Constitution irakienne, et c’est là un signe positif. Ces attentats n’ont d’autre but que de déclencher la guerre et la haine entre les Irakiens. Pour cela, je suis convaincu que, de ce jour douloureux, nous sortirons plus forts et plus unis, parce que nous aimons notre pays ».
Le 2 mars, une série d’attentats a secoué Bagdad, et la ville sainte chiite de Karbala. Les chiites célébraient la fête de l’Ashura, où l’on rappelle mort de l’Imam Hussein, neveu de Mahomet. Dans la Capitale irakienne, trois explosions ont eu lieu près de la principale mosquée chiite, où affluaient des milliers de fidèles. Il y a 70 victimes environ. Presque au même moment, dans la ville de Karbala, une série d’explosions faites par des kamikazes et par le lancement d’obus de mortier dans la région de la mosquée de Abbas et dans le mausolée de Hussein, ont touché de manière aveugle la foule de pèlerins qui se trouvait en dedans et en dehors du lieu de culte. Il y aurait au mois 112 morts et 240 blessés. A Karbala, pour commémorer le martyre de Hussein, sont arrivés de deux à trois millions de chiites de l’Irak, de l’Iran et d’autres Pays ; C’est la première depuis trente ans que cette fête pouvait être célébrée. (L.M.)
(Agence Fides, 3 mars 2004, 28 lignes, 384 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network