http://www.fides.org

Africa

2004-02-25

AFRIQUE / MAROC - Tremblement de terre au Maroc : premiers bilans - La solidarité du Pape

Rome (Agence Fides) - On compte environ 600 morts, de nombreuses maisons détruites, des milliers de blessés et traumatisées, et des milliers de personnes sans abri : tel est le premier bilan dressé par le Ministre de la Santé après le séisme qui a touché, durant les premières heures du 24 février le nord du Maroc, les villages surtout autour de la ville portuaire de Al Hoceima ; les habitants ont été surpris pendant leur sommeil.
« C’est un véritable désastre. La situation la plus grave est dans les villages de Ait Kamra, Tamassint, et Imzoun, dans le Diocèse de Tanger, où les habitants vivaient dans des maisons faites en boue séchée. C’est que rapporte la Caritas du Maroc, qui, malgré le peu de moyens dont elle dispose, cherche à aider au développement de la population par des interventions en faveur des migrants, des handicapés, pour la promotion de la femme, dans le domaine de l’alphabétisation, et du micro-crédit. Le réseau international de Caritas s’est mis en route et est prêt à intervenir dès qu’il aura l’autorisation des autorités gouvernementales.
La Caritas d’Italie a manifesté sa proximité et sa solidarité, et a assuré une liaison constante et la plus grande disponibilité pour aider les efforts de l’Eglise locale, et du réseau international.
Le Pape Jean Paul II a envoyé un télégramme de condoléances pour les victimes du tremblement de terre, au Nonce Apostolique par l’intermédiaire du Cardinal Angelo Sodano, Secrétaire d’Etat ; il assure de sa proximité dans la prière, et demande à Dieu tout-puissant d’accueillir les victimes dans son Royaume, de réconforter les blesser, et d’aider ceux qui participent aux secours.
(Agence Fides, 25 février 2004, 23 lignes, 285 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network