http://www.fides.org

Africa

2004-02-23

AFRIQUE / KENYA - Les 10 années de l’Institut de Service Social pour le renouveau, à la lumière de l’Evangile, de la Doctrine Sociale de l’Eglise de la société en Afrique

Nairobi (Agence Fides) - « L’Institut de Service Social offre une contribution significative pour le renouveau de la société en motivant spirituellement ceux qui sont appelés à des charges publiques avec un esprit de service, et en leur offrant une formation professionnelle. C’est ainsi que le Père Francesco Pierli, MCCJ, directeur de l’Institut de Service Social (ISM) du « Tangaza College » (un des éléments fondateurs de l’Université Catholique de l’Afrique Orientale de Nairobi-Kénya), décrit le rôle de l’ISM 10 ans après sa fondation. L’événement est célébré le 23 février par un Congrès anniversaire, sur le thème suivant : « Problèmes contemporains pour un développement intégral et soutenable ». Le Congrès est ouvert par le Cardinal Renato Raffaele Martino, Président du Conseil Pontifical Justice et Paix. Le Cardinal présidera la Messe concélébrée d’ouverture le 23 dans l’après-midi et prendra la parole le jour suivant, parlant de l’Eglise en relation avec les Organisations Internationales. Le Cardinal aura aussi des entretiens avec les autorités des deux Programmes de l’ONU présents à Nairobi, celui pour le Milieu (ANEP) et celui pour les établissements urbains (UN-HABITAT) ainsi qu’avec les Commissions Justice et Paix du Kénya et avec des autorités du gouvernement du pays.
La tâche de l’ISM est de former les prêtres, les religieux et les laïcs à la compréhension de la doctrine sociale de l’Eglise, en vue d’un engagement concret dans la société africaine. Le « Tangaza College » a té créé en 1986 comme centre de formation pour les futurs prêtres. L’ISM contribue à l’enseignement offert par le « Tangaza College », avec des cours orientés à la compréhension de la société civile et du monde contemporain. Au cours des ans l’Institut a aidé le « Tangaza College » à devenir un centre œcuménique de dialogue inter-religieux, en accueillant des étudiants d’autres Eglises chrétiennes et d’autres religions. « C’est un but à poursuivre avec constance, parce que l’Institut est au service du rôle social de toutes les religions, déclare le Père Pierli, Nous accumulons le trésor d’un dialogue de vie : un dialogue mis au service du déracinement des maux sociaux et culturels. Un dialogue mené par la collaboration entre personnes au service des pauvres, construite sur la vision de foi de la dignité de chaque être humain ».
Pour cela, d’après le Pierli, « l’ISM doit être le principal solliciteur de l’amélioration de la qualité de la vie. Dans l’esprit du message de l’Evangile et de l’enseignement chrétien, l’ISM prépare ses propres étudiants à travailler à des projets et à des initiatives pour le développement humain, la justice sociale et la paix, pour les services sociaux ».
Les cours de l’ISM portent sur 4 domaines : gestion de transformation sociale, Eglise et transformation sociale, formes de gouvernement en Afrique, résolution des conflits et éducation à la paix. (L.M.)
(Agence Fides, 23 février 2004, 37 lignes, 496 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network