http://www.fides.org

America

2004-02-18

AMERIQUE / PEROU - « Nous voulons un pays sans divisions, où tous aient une égalité de conditions » déclare la Conférence Episcopale du Pérou, face à la situation délicate et difficile que traverse le Pays

Lima (Agence Fides) - Les Evêques du Pérou expriment leur profond regret face à « la détérioration croissante politique et sociale, et face à la perte des valeurs morales qui causent des affrontements internes, des différences inconciliables, la fermeture de la part de ceux qui ont la grave responsabilité de guider le destin de la nation - pouvoir exécutif, législatif, pouvoir judiciaire » dans un communiqué intitulé « En cette heure difficile » en date du 16 février 2004. Les Evêques soulignent en outre que cette responsabilité retombe aussi sur les partis politiques et sur les moyens d’information qui ont un rôle toujours plus important.
Les Evêques du Pérou notent aussi que tous les Péruviens ont contribué à créer la situation actuelle qui afflige la nation, et ils les invitent tous « à réaliser un grand effort destiné à trouver un développement fondé sur la justice, la vérité et la solidarité ».
« Nous voulons et nous cherchons un Pays sans divisions, où tous aient une égalité de conditions. Mais nous désirons surtout un Pérou où tous les Péruviens, et en particulier les plus pauvres et les plus vulnérables, puissent croire de nouveau dans ce Pays qui, malgré ses fragilités et ses limites, peut être un lieu où il vaut la peine de vivre » déclarent les Evêques.
En conclusion de leur communiqué, les Evêques, dans leur rôle de pasteurs et de guides, lancent un appel vibrant : « Ne fermons pas notre capacité de service à la Patrie… Ne perdons jamais la foi dans le dialogue sincère ». Enfin, en demandant la bénédiction du Seigneur sur le Pérou, ils invitent tous les responsables à participer activement à surmonter ce moment difficile.
(Agence Fides, 18 février 2004, 25 lignes, 325 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network