http://www.fides.org

Europa

2004-02-09

EUROPE / ITALIE - Appel des laïcs franciscains pour la paix en Terre Sainte : « L’Europe ne peut se contenter de regarder » - Pour la deuxième année, départ de l’initiative « Peins les places de paix » pour sensibiliser les jeunes

Rome (Agence Fides) – « Travaillons tous ensemble pour donner force à l’espérance ! La paix est possible. Et si elle est possible, la paix est aussi juste ! » C’est l’appel lancé par les laïcs franciscains d’Italie qui « ayant dans le cœur toutes les guerres qui blessent l’humanité » veulent « attirer l’attention sur le conflit en Terre Sainte, parce qu’il s’est désormais transformé en un triste emblème en raison de l’intensité et des modalités avec lesquelles il est mené ». L’appel, envoyé au début du mois de février au Président de la République d’Italie M. Carlo Azeglio Ciampi, au Président du Conseil M. Silvio Berlusconi, et au Président de la Commision Européenne M. Romano Prodi, note que le conflit en Terre Sainte « amorce un court circuit destructeur » et « représente l’image de l’impuissance de l’usage de la force ».
Le texte déclare : « Se battre pour la paix signifie se battre pour la coexistence civile, parce que la paix veut dire vérité et justice, en apportant une solution aux problèmes d’une vie jute dans la liberté, la sécurité et dans la reconnaissance de la dignité de la personne contre toute forme de manipulation ».
Les franciscains séculiers écrivent aux institutions nationales et européennes « pour dire que l’Europe ne peut se contenter de regarder, mais a le devoir de dépasser le manque de volonté politique, en intervenant avec décision pour obtenir le traité de paix entre Israël et la Palestine. Pour cette raison, nous nous sentons témoins responsables dans la prière et dans les initiatives publiques de sensibilisation et dans le soutien vigilant de l’action diplomatique des gouvernements ». « Pour résoudre le conflit israélo-palestinien, il est indispensable d’avoir l’intervention des organismes internationaux dans le plein respect du droit international et des résolutions de l’ONU ». En dépassant la logique des représailles, « il faut dire que les Palestiniens ont droit à la liberté, à la sécurité et à la dignité autant que les Israéliens, et que tous deux ont droit au développement de leurs sociétés respectives et de tous les meurs membres », en relançant le cri du Pape : « La Terre Sainte n’a pas besoin de murs, mais de ponts ! ».
En lien avec cet appel, il y aura en Italie le 15 février prochain, pour la deuxième année consécutive, la journée « Peins les places de paix » : des centaines de jeunes montreront sur les places italiennes de grands dessins, des banderoles et des peintures sur le thème de la paix, en cherchant d’attirer l’attention sur la situation dramatique de la terre Sainte. (P.A.)
(Agence Fides, 9 février 2004, 35 lignes, 478 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network