http://www.fides.org

Asia

2004-02-06

ASIE / PAKISTAN - Le dialogue inter-religieux au féminin : des femmes chrétiennes et musulmanes unies au Pakistan pour construire l’harmonie et la réconciliation dans la société

Multan (Agence Fides) – Le dialogue inter-religieux « au féminin » fait des pas en avant au Pakistan. Après un séminaire d’étude qui, au mois de novembre 2003, vers la fin du ramadan, avait réuni plus de 200 femmes chrétiennes et musulmanes à Kasur, au sud de Lahore, l’expérience s’est répétée avec succès dans le Diocèse de Multan où, à la fin du mois de janvier, s’est tenue une rencontre islamo chrétienne entre les femmes, sur le thème suivant : « Construire l’harmonie et la réconciliation ». La Rencontre avait été organisée par le Commission Nationale pour l’œcuménisme et le Dialogue Inter-religieux, de la Conférence Episcopale du Pakistan ; elle a été pensée en marge de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens, pour chercher à renforcer l’unité, non seulement au sein de la communauté chrétienne, mais aussi dans les rapports avec les musulmans.
Le thème de la Rencontre reposait en effet sur les paroles de l’Encyclique « Ut Unum sint », où l’on déclare : « La vie sociale et culturelle offre de grandes possibilités de coopération » (n° 74-75).
Les participants ont rappelé les difficultés que traverse la condition féminine au Pakistan : les femmes sont souvent touchées par des traditions et des lois fortement discriminatoires. Un système social de base patriarcal ne donne pas aux femmes une dignité égale et les mêmes occasions, que pour les hommes ; pour cette raison, « il est nécessaire de construire des communautés qui s’intéressent et qui aient à cœur la vie des femmes, qui les soutiennent, en s’inspirant du modèle de femme de la Vierge Marie ».
« Les femmes musulmanes ont apprécié le climat qui s’est instauré durant la rencontre, et surtout la confrontation ouverte d’idées et le débat sur les conditions de la femme, en apportant leur propre vision sur la base des principes de la religion islamique, en rappelant l’exemple de nombreuses femmes chrétiennes, comme Mère Teresa de Calcutta, qui ont vécu la réconciliation et la paix dans des sociétés islamiques ou dans des majorités appartenant à d’autres religions.
Toutes les participantes, musulmanes et chrétiennes sont tombées d’accord sur un projet : les femmes sont une partie importante du pays ; elle influent sur le vie de la famille et jouent un rôle dans la formation des nouvelles générations : elles peuvent donc apporter une contribution décisive dans la construction d’une société juste et pacifique. (P.A.)
(Agence Fides, 6 février 2004, 33 lignes, 428 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network