http://www.fides.org

Asia

2004-01-28

ASIE / COREE DU SUD - LE SEMINAIRE DE TAEGU OUVRE AUX LAICS : COURS SPECIAUX DE THEOLOGIE POUR LES TRAVAILLEURS ET LES PROFESSIONS LIBERALES, GRACE A L’ENSEIGNEMENT A DISTANCE

Taegu (Agence Fides) – On a combiné la volonté de rendre accessibles aux laïcs les études théologiques et les possibilités offertes par l’utilisation et l’application des nouvelles technologies : c’est ainsi que s’est ouvert au séminaire diocésain de Taegu le premier cours de spécialisation en théologie réservé aux laïcs. Les inscriptions aux cours, qui permettront aux travailleurs, aux professions libérales d’obtenir un baccalauréat ou une licence en théologie, s’ouvre au mois de février prochain, alors que l’activité didactique commencera au mois de mars.
L’initiative a été voulue par l’Archevêque de Taegu, Mgr Paul Moun-hi, après que 800 laïcs aient participé à un séminaire sur des questions théologiques, organisé l’an dernier par l’Archidiocèse. Grâce à un système spécial de « crédits » (unités en lesquelles on divise un cours de doctorat : chaque examen passé avec succès en donne plusieurs), les laïcs pourront suivre tranquillement leurs cours par l’enseignement à distance, sans devoir suivre des tests d’entrée à la Faculté.
L’Archevêque a souligné la nécessité de rendre les Facultés ecclésiastiques accessibles aux laïcs non seulement en théorie, mais en mettant à leur disposition les moyens et les modalités pour qu’ils puissent réellement suivre les cours et étudier, en restant chez eux, avec des horaires compatibles avec leurs engagements dans leur famille et dans leur travail. C’est le premier système de ce genre réalisé en Corée ; il servira à former les laïcs engagés dans la catéchèse et l’évangélisation, en particulier dans les secteurs de la société, de la politique et de l’économie, dans lesquels le clergé et les religieux ont moins de possibilité d’avoir une influence, et où les laïcs ont des possibilités d’apporter un témoignage chrétien. (P.A.)
(Agence Fides, 28 janvier 2004, 26 lignes, 304 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network