http://www.fides.org

Asia

2004-01-23

ASIE / THAILANDE - « QUELQUES REBELLES FONDAMENTALISTES DANS LE SUD NE METTRONT PAS EN CRISE LES RELATIONS ENTRE LES RELIGIONS : LE DIALOGUE EST FORT ET SOLIDE EN THAILANDE » DECLARE A L’AGENCE FIDES MGR LAWRENCE SAMANCHIT EVEQUE DE CHANTHABURI

Bangkok (Agence Fides) – « La tension dans le sud ne pourra pas mettre en crise les rapports entre les religions en Thaïlande. Les rebelles représentent quelques fondamentalistes islamiques, avec des idées sécessionnistes. Nous autres chrétiens, nous avons d’excellentes relations avec les musulmans et avec les bouddhistes. Le dialogue inter-religieux est fort en Thaïlande », a déclaré à l’agence Fides, S. Exc. Mgr Lawrence Tienchai Samanchit, Evêque de Canthaburi et responsable du Bureau pour les Affaires Œcuméniques et Inter-religieuses de la Fédération des Conférences Episcopales d’Asie (FABC).
Commentant les récentes nouvelles des violences survenues dans le Sud du pays, dans les provinces de Narathiwat, Pattani et Yala, l’Evêque a déclaré : « C’est l’œuvre de groupes séparatistes liés avec la Malaisie, qui font une protestation de nature politique. Les rapports entre les religions ne seront pas influencés par ces violences. Notre communauté catholique n’a pas de craintes exagérées, nous poursuivons notre activité pastorale et en particulier dans le domaine de l’instruction, dans les écoles catholiques. Avec les dirigeants musulmans et bouddhistes en Thaïlande, nous entretenons de bonnes relations, dans un climat d’amitié. J’ai souvent été invité par la communauté islamique à des forums inter-religieux, ou à parler en public en des occasions où les représentants des trois religions présentes dans le pays, islam, christianisme et bouddhisme, ont expliqué leur opinion sur les questions de l’éducation, de la démocratie, des jeunes. Et nous avons découvert que nous avions beaucoup de points en commun. Nous espérons à présent que la situation dans le Sud s’améliorera, et que les gens reprendront leur vie normale. Nous continuerons à travailler pour la paix et pour l’harmonie ».
La violence dans le sud de la Thaïlande, éclatée au début du mois de janvier dernier, a touché des écoles et des positions militaires. Les attaques sont attribuées au groupe musulman local « Mujahedeen Pattani ». Après les attentats, le gouvernement thaïlandais a imposé la loi martiale dans les trois provinces de Narathiwat, Pattani et Yala.
90% des Thaïlandais sont bouddhistes ; les musulmans représentent 6%, et sont concentrés dans le sud ; ils sont, pour la plupart de l’ethnie des Malays. Les chrétiens représentent 2,2%, dont 280.000 catholiques. (P.A.)
(Agence Fides, 23 janvier 2004, 34 lignes, 400 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network