http://www.fides.org

Asia

2004-01-23

ASIE / TAIWAN - AVEC LE NOUVEL AN LUNAIRE, PUBLICATION DE LA REVUE CULTURELLE « RENLAI », PREMIER MENSUEL CATHOLIQUE DE TAIWAN, EDITE PAR L’INSTITUT « MATHIEU RICCI » DES JESUITES

Taïpeh (Agence Fides) – On trouve dans les kiosques à journaux et dans les librairies de Taïwan, en ces jours où l’on fête le Nouvel An lunaire, le premier numéro de la revue « Renlai » qui veut dire « Flûte de l’humanité », le premier mensuel catholique de l’île, publié en langue chinoise. Il a été lancé par l’Institut d’Etudes Mathieu Ricci, grâce à sa maison d’édition « Ricci Cultural Enterprise », dirigée par les Jésuites.
« C’est un journal d’opinion, qui vise à créer un débat culturel et social authentique dans le monde chinois. Nous nous occuperons dans les prochains mois de questions comme la planification urbaine, les aliments génétiquement modifiés, le clonage, les maladies mentales, la fonction de la télévision…, bref, de questions d’actualité qui soulèveront des problèmes et aideront à comprendre les différents points de vue existant dans le monde chinois », écrit dans son éditorial le directeur de la revue, le Père Jacques Duraud, Jésuite, qui sera aidé par le Père Benoît Vermander et par Claire Shen Hsiu-chen, qui dirigera la rédaction.
Le mensuel, expliquent les responsables, veut offrir aux jeunes l’occasion d’exprimer leurs idées et de faire entendre leur voix. Chaque numéro de la revue aura un thème central qui sera étudié dans une perspective essentiellement culturelle. La revue contient des éditoriaux, des commentaires, des entretiens, des essais, des articles de littérature et de cinéma, et aura des collaborateurs de toutes les parties du monde, mais surtout de Taïwan, de Chine continentale et des communautés chinoises de la diaspora. On annonce aussi une étroite collaboration avec d’autres publications des Jésuites dans le monde, et notamment avec la prestigieuse revue française « Etudes ».
Les réactions dans la communauté catholique de Taïwan manifestent de la satisfaction. Des messages de vœux ont été envoyés également de la part de représentants d’autres religions, par des dirigeants civils et politiques. (P.A.)
(Agence Fides, 23 janvier 2004, 29 lignes, 342 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network