http://www.fides.org

Asia

2003-12-22

ASIE / TERRE SAINTE - NOEL A BETHLEEM : LEGERE AUGMENTATION DES PELERINS, ON ESPERE QU’ILS « ENVAHIRONT LA TERRE SAINTE ». LES CHRETIENS PRIENT POUR LA PAIX

Bethléem (Agence Fides) – « Les familles chrétiennes de Bethléem et de Jérusalem se préparent à vivre Noël dans la prière et dans la pauvreté. On note une légère augmentation du flux des pèlerins : espérons que la situation s’améliorera et qu’il en arrivera toujours plus. La situation économique est très difficile, il y a beaucoup d’amertume. Le chômage touche 85% de la population. On ne croise guère de visages souriants ». C’est ainsi que le Père Ibrahim Faltas, frère franciscain de la Basilique de la Nativité à Bethléem, décrit, dans une interview à l’Agence Fides, l’atmosphère qui règne dans la petite ville où Jésus est né. Le Père Faltas enseigne dans une école catholique, la « Terra Santa High School ». « Nous avons fêté la Noël avec les enfants de 8 à 12 ans, en cherchant à leur donner un peu de joie », ajoute-t-il.
La communauté franciscaine de la Basilique se prépare à vivre l’intense période de Noël. La Veillée de la veille de Noël sera célébrée par le Patriarche latin de Jérusalem, S. Ex. Mgr Michel Sabbah. Le Patriarche conduira la procession solennelle qui, pendant la Nuit sainte, se rendra à la Grotte, pour la bénédiction de l’Enfant Jésus. Y participeront les chrétiens locaux et de nombreux pèlerins avec des flambeaux, qui prieront le Dieu fait homme d’accorder la paix et la sérénité aux peuples de Terre Sainte.
Le jour de Noël, dans la Basilique, sera célébrée à 9 heures la Sainte Messe Solennelle pontificale. A 14 heures est prévu un temps de prière en communion avec les orthodoxes. Les jours suivants, les Saintes Messes seront à 6.30, 7.30, 9, 10 et 11 heures.
Le Père Faltas note que « Noël 2003 sera meilleur que celui de l’an dernier, où nous étions soumis au couvre-feu ». A travers l’Agence Fides, le frère lance un message : « Nous voudrions que les pèlerins du monde entier reviennent envahir la Terre Sainte. Je me souviens des années où des dizaines de milliers de pèlerins arrivaient pour Noël. Cette année, il y en aura un peu plus de mille, et nous considérons que nous avons de la chance. Espérons que la communauté internationale fera pression pour que soit appliquée la feuille de route et que revienne la paix sur cette terre frappée depuis tant d’années par le fléau de la guerre ».
(PA) (Agence Fides 22/12/2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network