http://www.fides.org

Africa

2003-05-19

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - DEUX CASQUES BLEUS TUES PRES DE BUNIA LA VILLE MARTYRE DE L’AFFRONTEMENT ENTRE HEMA ET LENDU

Bunia (Agence Fides) – Deux soldats de le MONUC (Mission d’Observation des Nations-Unies au Congo), la force de paix de l’ONU qui doit surveiller le respect du cessez-le-feu, ont été trouvés morts à 70 km de Bunia dans la partie nord-est de la République Démocratique du Congo. Il s’agit d’un Nigérian et d'un Jordanien, que l’on considérait comme disparus ; ils ont été abattus sauvagement d’après ce que déclarent les forces des Nations-Unies. « Ce sont probablement les rebelles Lendu qui ont tué les deux soldats, même si l’on ne connaît pas encore avec précision tous les détails de cette affaire », déclare une source locale contactée par l’agence Fides. « Après les combats des jours derniers, la situation est calme, mais un calme chargé de tension. Les combats entre les milices Hema qui contrôlent la ville, et les milices Lendu, peuvent reprendre d’un moment à l’autre ».
« On attend pour aujourd’hui l’arrivée d’une mission technique française pour vérifier l’envoi possible de troupes françaises pour aider les 700 hommes de la MONUC déployés dans la région… Mais des milliers de personnes ont quitté la ville et se sont dirigées vers Goma, une ville plus au sud), ou vers l’Ouganda. D’autres habitants de la ville se préparent à partir et on a créé trois centres d’accueil de 6.000 réfugiés chacun, un près du commandement de la MONUC, un autre à l’aéroport, et le dernier dans une localité à 15 km de Bunia ».
L’Eglise a payé un lourd tribut de sang avec trois prêtres assassinés en quelques jours. Le 11 mai, lors d’une attaque contre la paroisse de Nyakasanza, 48 personnes ont été tuées, ainsi que le curé, François Xavier Matesco, et un autre prêtre Aimé Ndjabu. Dans la nuit du mardi 6 mai au mercredi 7 mai, le Père Raphaël Ngona avait été tué chez lui.
« Tous les bâtiments ecclésiaux ont été entièrement pillés : les locaux de l’administration diocésaine, les deux paroisses, dont celle de la cathédrale, le grand séminaire, l’Institut de Sciences religieuses » déclare cette source.
Le conflit dans l’Ituri oppose depuis 1999 les Lendu, ethnie qui se consacre à l’agriculture, aux Hema, une ethnie proche des Tutsi et formée surtout de pasteurs semi nomades. L’affrontement entre Hema et Lendu a fait jusqu’à présent des dizaines de milliers de morts et 500.000 réfugiés. En République Démocratique du Congo, il y a aussi plusieurs forces locales et étrangères qui combattent depuis 1998. Le bilan de la guerre est de 3 millions de morts au moins. (L.M.)(Agence Fides, 19 mai 2003, 33 lignes, 438 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network