http://www.fides.org

Europa

2003-12-11

EUROPE / ITALIE - FIN DES CEREMONIES POUR LE 60° ANNIVERSAIRE DU MOUVEMENT DES « FOCOLARI » : IL Y AURA A JERUSALEM, LA OU JESUS A PRIE POUR L’UNITE, UIN CENTRE DE SPIRITUALITE ET D’ETUDE

Rome (Agence Fides) – Les cérémonies pour le 60° anniversaire de la fondation du Mouvement des « Focolari » (7 décembre 1943 – 2003) sont terminées : elles ont réuni au Centre Mariapoli de Castelgandolfo (Rome) Chiara Lubich et le Conseil général, et plus de 1.500 « Focolarine » de toute l’Europe, avec des représentants des 5 continents, pour leur rencontre annuelle.
Le 7 décembre, le Saint-Père a voulu adresser personnellement ses vœux à Chiara Lubich et l’a appelée au téléphone. Le jour précédent, le Pape lui avait envoyé un Message, lu par l’Archevêque Mgr Stanislaw Rylko, Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, dans la grande salle du Centre Mariapoli de Castelgandolfo. « De manière spéciale, je veux vous saluer avec un esprit reconnaissant, vous qui en êtes la fondatrice. L’œuvre de Marie (appellation officielle du Mouvement des Focolari) est née en effet avec la consécration spéciale à Dieu que vous avez faite à Trente, à la fin précisément de 1943, et, depuis lors, elle n’a cessé de s’accroître, toute orientée vers l’amour de Dieu et le service de l’unité dans l’Eglise et dans le monde ». Le Saint-Père appelle les focolarini « apôtres du dialogue, comme voie privilégiée pour promouvoir l’unité : au sein de l’Eglise, dialogue oecuménique, inter-religieux, dialogue avec les non-croyants… Durant ces 60 ans, combien de changements sociaux rapides et bouleversants ont marqué la vie du monde et de l’humanité ! ». Le Pape Jean Paul II regrette « la perte des valeurs de référence à des idéaux » et le risque « de se trouver presque sans âme ». La pensée du Pape revient au « continent européen qui compte une tradition chrétienne bimillénaire ». Il rappelle à nouveau l’urgence de la nouvelle évangélisation. « Dans cette optique, un rôle important a été confié aux Mouvements, dont le Mouvement des Focolari occupe une place de choix ». Le Saint-Père ajoute ensuite : « Fidèles à l’action vivifiante de l’Esprit Saint, les nouveaux Mouvements ecclésiaux représentent un don précieux pour l’Eglise’ « ; puis, il s’unit « à l’action de grâce à Dieu pour les grandes choses qu’il a accomplies durant ces 60 années ».
Pendant la rencontre de Castelgandolfo, 102 jeunes de toutes les races, de 29 pays des cinq continents ont dit leur « oui ». Parmi eux 46 personnes mariées qui, selon leur état, ont prononcé les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, alors que les 1.500 focolarine présentes renouvelaient leur consécration : 63 autres, les autres suivants rejoindront tous ceux qui travaillent déjà pour l’unité et la paix dans les cinq continents, y compris dans les points les plus chauds du monde, comme la Côte-d’Ivoire, le Burundi, la Colombie, oui dans des Pays où le dialogue entre les religions et les cultures est plus que jamais urgent, comme en Inde, au Pakistan, au Moyen-Orient, et aux Etats-Unis. D’autres focolarini et focolarine de toute l’Europe sont attendus au Centre Mariapoli pour leurs rencontres, à la fin du moins de décembre et au début du mois de janvier.
A l’occasion de ce 60° anniversaire, on a posé aussi les prémisses pour que naisse dans la partie ancienne de Jérusalem, sous le signe de l’unité, un Centre de spiritualité et d’étude des focolari à côté de l’escalier en pierre où, selon la tradition, le Jeudi Saint, Jésus a prié son Père pour l’unité. C’est précisément dans cette page de l’Evangile, lue dans un abri pendant la deuxième guerre mondiale, que Chiara Lubich et ses premières compagnes avaient découvert le pourquoi de leur vie. Comme don à Chiara de la part des membres du Mouvement dans le monde, il a été remis une première contribution pour la réalisation de cette initiative, un rêve de près de 50 ans quand en 1956, la fondatrice des Focolari avait visité la Terre Sainte pour la première fois. Le mois dernier, un accord a été signé par lequel le Patriarche Latin de Jérusalem accorde, pour un usage perpétuel aux Focolari, un terrain situé précisément près de « cet escalier ». Depuis 25 ans, le Mouvement des Focolari est présent en Terre Sainte, à Jérusalem et à Haïfa. (S.L.)
(Agence Fides, 11 décembre 2003, 49 lignes, 726 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network