http://www.fides.org

Asia

2003-05-19

ASIE / CHINE - SRAS : LES CATHOLIQUES S’OFFRENT POUR LES HOPITAUX, COLLECTE CHEZ LES FIDELES DES CINQ RELIGIONS CONTRE LE MAL DANS LA PROVINCE DU HEBEI

ShiJiaZhuang (Agence Fides) – Les religions en Chine apportent une contribution précieuse dans la lutte contre le SRAS. D’après des informations envoyées à l’agence Fides par la réaction de « Faith » (XinDe), le bulletin catholique chinois le plus diffusé en Chine, le 8 mai, les représentants des cinq plus grandes communautés religieuses chinoises (catholiques, bouddhistes, protestants, musulmans et taoïstes) de la Province du Hébéï, ont remis le fruit d’une collecte, plus de 10.000 euros, au responsable du Bureau provincial des Affaires ethniques et religieuses. Les offrandes recueillies chez les fidèles des cinq religions, sont destinées aux malades et au personnel hospitalier qui lutte contre le SRAS.
En plus du soutien matériel, la communauté catholique s’est mobilisée également pour des actions concrètes. Des prêtres et des religieuses ont écrit à leurs supérieurs et disant qu’ils étaient disposés pour « partir en première ligne », c’est-à-dire pour travailler à apporter l’assistance spirituelle dans les hôpitaux où sont soignés les malades sur SRAS.
L’Abbé Liu Bao Cai, de la ville de Cheng De, dans la province du Hébéï a déclaré à l’agence Fides : « Je suis un croyant. J’ai un devoir et une responsabilité indéclinable. Je suis prêt à partir à tout moment pour offrir le service spirituel et pour apporter les Sacrements aux malades du SRAS ». Trois prêtres du séminaire du Hébéï ont écrit un manuel d’animation intitulé : « pratiquer l’agapè chrétienne, combattre le SRAS ».
Dans la province du Hébéï, il y a déjà 14 religieuses infirmières qui ont demandé d’être envoyées dans l’hôpital où sont soignés les malades du SRAS. Trois religieuses de la Congrégation des Petites Sœurs de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus sont parties pour exercer ce service. Sœur Li Hai a déclaré à la rédaction de « Faith » : « Etant infirmière catholique, en ce moment de crise, c’est un devoir pour moi de me présenter pour ce combat contre le SRAS, pour sauver des vies humaines. J’ai fait ce choix parce que c’est une très bonne occasion pour pratiquer le dévouement total et l’amour authentique ». Sœur Huang Su Ying, de la même Congrégation a déclaré : « notre charisme est de suivre un chemin vers la sainteté au sein de la communauté, et de rendre gloire à Dieu en dehors de la communauté, en sauvant les autres. La lutte contre le SRAS est un front excellent pour pratiquer la charité chrétienne. Dans ce service, s’expriment notre esprit et notre charisme ». Le geste de la communauté catholique a été apprécié par les autorités locales et par le Département de la Santé.(Agence Fides, 19 mai 2003, 34 lignes, 455 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network