http://www.fides.org

Asia

2003-12-09

ASIE / INDE - DEFENDRE LA FAMILLE EN ASIE : DES COMMUNAUTES RELIGIEUSES ET DES ASSOCIATIONS DE LAICS SE RENCONTRENT POUR UNE SEMAINE D’ETUDE EN INDE

Chennai (Agence Fides) – Défendre la famille en Asie, en la préservant des dangers de fragmentation et des attaques qui proviennent de l’avortement, du divorce, des relations superficielles et temporaires. Tel est l’objectif d’une semaine d’étude organisée par « Service ans Research Foundation of Asia on Family and Culture » (SERFAC), qui s’est tenue dernièrement à Chennai dans l’Etat indien de Tamil Nadu. Le séminaire a permis une confrontation sur la culture et sur la conception de la famille communauté, de différentes religions, dont de nombreux catholiques, représentants d’associations, et d’ONG.
Plus de 50 participants venus du Bangladesh, d’Inde, de Malaisie, des Philippines, du Sri Lanka ont discuté pour voir comment deux éléments de la globalisation, la technologie et la religion, pouvaient offrir une base pour construire des mariages stables, des familles sereines et des communautés harmonieuses. En fixant l’attention sur les effets de la globalisation, on a souligné le danger de la perte d’identité de la personne, sujette à des migrations forcées et à l’exploitation.
Un des points principaux de la rencontre a porté sur la technologie, qui est appliquée dans les domaines de l’industrie, de la médecine, des moyens d’information. On a noté qu’elle apportait des bienfaits importants, mais que de nombreuses populations rurales de plusieurs pays asiatiques en étaient exclues. Le progrès technologique, ont déclaré les participants à ce séminaire, est un instrument qui peut être utilisé pour le bien ou pour le mal de l’humanité, comme cela se passe quand on met en service une culture de mort, qui favorise l'avortement ou le clonage.
La technologie informatique, elle aussi, dans le domaine de la communication, pose plusieurs problèmes au plan éthique : les participants ont été d’accord sur le fait qu’elle devait être au service de la justice, de la paix, de l’égalité sociale, de l’harmonie entre les peuples. (P.A.)
(Agence Fides, 9 décembre 2003, 27 lignes, 328 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network