http://www.fides.org

America

2003-12-01

AMERIQUE / GUATEMALA - LE CARDINAL SEPE RENCONTRE LES ENFANTS DE L’ENFANCE MISSIONNAIRE ET LES JEUNES : « VOUS ETES LES JEUNES MISSIONNAIRES DE L' EGLISE JEUNE, VOUS POUVEZ AIDER A REPANDRE L’EVANGILE DANS CETTE TERRE AMERICAINE ET DANS LE MONDE ENTIER »

Guatémala (Agence Fides) – Le Samedi 29 novembre, le Cardinal Crescenzio Sepe, envoyé Spécial du Saint-Père, a rencontré les enfants de l’Oeuvre de l’Enfance Missionnaire. Il s’est rendu à Santa Caterina de Pinula, un centre qui se trouve un peu en dehors de la ville, où il a été accueilli dans un climat de fête authentique et plus de 2.000 personnes lui ont souhaité la bienvenue, comme le raconte à l’Agence Fides, le Père Victor Livori. Le Maire, M. José Antonio Coro Garcia, a remis au Cardinal les clefs de la ville, et le Cardinal, à son tour a donné au Maire une médaille commémorative du XXV° anniversaire de Pontificat du Pape Jean Paul II. Emu, le Cardinal a déclaré que, dans ce pays « il se sentait plus prêtre, plus Evêque et plus Cardinal ».
Puis le Cardinal Sepe s’est rendu au Stade Pinula de la localité, où, dans un climat de fête, il a été reçu par au moins 6.000 enfants qui brandissaient des banderoles et criaient : « Jean Paul II, le monde entier t’aime ». Le Cardinal a répondu : « Le Pape lui aussi vous aime ». Dans son discours, le Cardinal a remercié les enfants « pour leur joie, pour leur présence, et surtout pour leur engagement missionnaire dans l’Eglise du Guatémala et dans toute l’Amérique ». Dans les premiers siècles du christianisme, les enfants aidèrent l’Eglise des Catacombes à répandre l’Evangile de Jésus : le premier fut saint Tarcisius, qui offrit sa vie pour l’Eucharistie . Au Japon, ce furent aussi des enfants qui enseignèrent la langue locale à saint François Xavier, et plusieurs d’entre eux l’accompagnèrent dans sa prédication. Trois autres enfants mexicains (Cristobal, Antonio, et Juan) furent les premiers à accueillir l’annonce de l’Evangile en Amérique Latine, et offrirent leur vie pour qu’il se répande dans tout le continent. « L’Eglise a besoin du génie des enfants… 160 ans ont passé depuis que l’Eglise a confié à des enfants la Mission de sauver les enfants du monde… Aujourd’hui plus que jamais, le monde a besoin de vous, du moment que la souffrance des enfants sur la terre augmente toujours plus ».
Le Cardinal Sepe a ensuite confié aux enfants la mission « d’ouvrir un sentier lumineux vers la lumière » pour les adultes qui ont perdu la foi : « Vous êtes les jeunes missionnaires de l’Eglise jeune, vous pouvez aider à répandre l’Evangile dans cette terre américaine et dans le monde entier » en suivant l’exemple de Sainte Thérèse qui, à 9 ans, appartenait à l’Enfance Missionnaire, et à 14 ans consacra sa vie à Dieu.
Dans l’après-midi du samedi, le Cardinal Sepe a participé à la Rencontre des Jeunes Missionnaires Américains. Le Père Carlos Navarrete, responsable de la Ligue Missionnaires des Jeunes du Mexique a prononcé un discours sur la mission des jeunes en Amérique et sur leur engagement pour le Christ. Puis, on a présenté le « manifeste » des jeunes qui ont assisté au Congrès, dans lequel ils demandent un accueil plus grand et d’être protagonistes dans la pastorale missionnaire de l’Eglise. Puis le Cardinal Sepe a pris la parole, et s’est adressé aux jeunes en ces termes : « Votre présence me rappelle à la mémoire les milliers de missionnaires qui, tout au long des siècles passés, se sont répandus dans les cinq continents… Aujourd’hui, l’Eglise en Amérique se prépare à renouveler le miracle de la Mission avec la vigueur nouvelle de votre sainteté ».
La Mission n’est pas le fruit d’un sentiment ou d’un enthousiasme passagers ; et l’on ne devient pas missionnaires à l’improviste ; cela exige une longue préparation et une longue maturation. « Chers jeunes, la Mission est votre vocation, l’Eglise a besoin de votre engagement pour être présente dans la société et se répandre dans le monde entier ». Ce n’est pas facile dans le monde contemporain, imprégné par la culture matérialiste et hédoniste, qui vide le message chrétien de son contenu pour le rendre inoffensif. L’appel à la Mission est en effet un appel à un chemin de sainteté : « On ne peut être missionnaires si l’on n’est pas saints » a rappelé le Cardinal, en invitant les jeunes à être « des sentinelles fidèles de l’évangélisation du Troisième Millénaire ». (S.L.)

(Agence Fides, 2003 1° décembre 2003, 58 lignes 786 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network