http://www.fides.org

Africa

2003-11-28

AFRIQUE / ETHIOPIE – ERYTRHEE - L’ERYTHREE JOUE-T-ELLE LA CARTE DE LA GUERRE CONTRE CELLE DE LA PAIX ? DES SIGNES PREOCCUPANTS

Asmara (Agence Fides) – Une certaine préoccupation se manifeste avec la nouvelle, rapportée par les Nations-Unies, de mouvements de troupes érythréennes vers le secteur ouest de la frontière entre l’Erythrée et l’Ethiopie. L’Erythrée a fait savoir à l’Onu que ses militaires s’étaient déployés pour aider les populations à compléter la récolte agricole, et afin de construire des œuvres d’irrigation. Un porte-parole des Nations-Unies a exprimé toute la préoccupation des observateurs internationaux chargés de vérifier le respect de trêve entre l’Ethiopie et l’Erythrée. « La situation politique se trouve dans une impasse. Nous sommes préoccupés par cela, et la situation apparaît tendue, beaucoup plus tendue qu’auparavant ».
L’Ethiopie et l’Erythrée partagent une frontière longue de 1.000 km environ. Et, à cause d’un désaccord sur le tracé de la frontière, les deux Pays se sont faits la guerre de 1998 à 2000, une guerre qui a fait 100.000 morts. Sur la base de l’accord d’Alger, signé le 30 mai 2000, les deux Pays cessaient les activités et s’en remettaient à une Commission internationale pour résoudre le problème de frontière, et pour tracer la frontière entre les deux pays. Pour surveiller le cessez-le-feu, les Nations-Unies ont déployé une force militaire, la UNMEE (Mission des Nations-Unies en Ethiopie et en Erythrée), composée de 4.200 militaires provenant de 44 pays de tous les continents. (L.M.)
(Agence Fides, 28 novembre 2003, 20 lignes, 240 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network