http://www.fides.org

Vaticano

2007-10-02

VATICAN - Dans sa Lettre pour l’Année de la mission à Lisieux, le pape Benoît XVI évoque l’encyclique « Fidei Donum » et la proclamation de Sainte Thérèse comme patronne des missions : « les papes n’ont jamais manqué de rappeler le lien entre la prière, la charité et l’action dans la mission de l’Eglise »

Cité du Vatican (Agence Fides) - Le jour de la fête liturgique de Sainte Thérèse de Lisieux, patronne des missions, a été publiée la Lettre que le Saint-Père Benoît XVI a envoyée au préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le Card. Ivan Dias, à l’occasion de l’année de la mission menée à Lisieux pendant l’année 2007. Dans la Lettre en langue française, qui porte la date du 12 septembre, le Saint-Père écrit que « le pèlerinage de Lisieux et les services de la Coopération missionnaire de la Conférence épiscopale de France ont voulu qu’à Lisieux l’année 2007 soit proclamée Année de la mission, pour rappeler à toutes les communautés chrétiennes et à tous les fidèles qui viennent en pèlerinage sur les traces de Sainte Thérèse de Lisieux, qu’à l’exemple des premières communautés chrétiennes ils doivent sans arrêt se préoccuper de la mission, pour que le Christ soit partout connu et aimé ».
Benoît XVI rappelle donc, dans cet esprit, qu’il y a cinquante ans, le pape Pie XII publia l’encyclique « Fidei Donum », et qu’il y a quatre-vingts ans, le 14 décembre 1927, répondant aux demandes venant du monde entier, le pape Pie XI proclama Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, « humble carmélite », patronne des missions, comme Saint François Xavier. Le 21 avril 1957, avec l’encyclique « Fidei Donum », Pie XII invitait les chrétiens « à une attention renouvelée pour les missions jusqu’aux extrémités de la terre, soulignant qu’il fallait le concours de toute l’Eglise pour la diffusion de l’Evangile ». Dans ce même esprit, connaissant la préoccupation des services missionnaires de l’Eglise en France, Benoît XVI souhaite que « des vocations missionnaires de prêtres, de personnes consacrées et de laïcs continuent à se développer, sur les traces de tous ceux qui se sont engagés dans tous les continents au cours du siècle passé. Que le Seigneur mette dans le cœur des jeunes européens le désir de se dépenser totalement pour annoncer le salut apporté par le Christ, en particulier en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et en Océanie ».
Sainte Thérèse de Lisieux « sans être jamais sortie de son carmel, à travers sa prière contemplative et la correspondance entretenue avec quelques prêtres - poursuit la Lettre du Saint-Père - a vécu à sa façon un authentique esprit missionnaire en offrant au monde une nouvelle voie spirituelle qui lui a obtenu le titre de Docteur de l’Eglise, il y a exactement dix ans ». Benoît XVI souligne ensuite que « les papes n’ont jamais manqué de rappeler le lien entre la prière, la charité et l’action dans la mission de l’Eglise ».
Je désire par conséquent que les célébrations qui ont lieu à Lisieux, en cette Année de la mission - écrit encore le Pontife - consolident chez tous les baptisés leur sens missionnaire, à travers la prière, le témoignage de vie et l’engagement chrétien sous toutes ses formes, afin que chaque fidèle soit missionnaire là où il se retrouve à vivre et que naissent aussi des vocations pour l’annonce de l’Evangile aux hommes qui ne le connaissent pas encore ».
Concluant sa Lettre, le pape Benoît XVI demande l’intercession de la Vierge Marie, Mère de l’Eglise et de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, pour que cette Année de la mission, pendant laquelle « chaque fidèle est invité à coopérer plus étroitement à la joyeuse annonce de l’Evangile », produise d’abondants fruits spirituels, et pour cela donne de tout cœur sa Bénédiction apostolique. (S.L.) (Agence Fides 2/10/2007; lignes 38, mots 539)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network