http://www.fides.org

Africa

2003-11-24

AFRIQUE / BURUNDI - LE TOURNANT DE LA PAIX : LA GUERILLA ENTRE DANS LE GOUVERNEMENT D’UNITE NATIONALE. ESPERANCE CROISSANTE POUR LA FIN DE LA GUERRE MALGRE LES VIOLENCES QUI SE POURSUIVENT

Bujumbura (Agence Fides) – « Je pense que, après tant d’années de désillusions et de faux départs, cette fois, le Burundi a vraiment pris la voie de la paix » déclare à l’Agence Fides un prêtre catholique du Diocèse de Bururi au Burundi, après la signature des accords de paix entre le gouvernement et les rebelles des Forces pour la Défense de la Démocratie (FDD). « Il est vrai que la violence n’a pas encore cessé parce que l’autre groupe de guérilla burundaise, les Forces de Libération Nationale (FLN) n’ont pas encore déposé les armes; mais l’on respire en effet un climat de plus gande confiance pour la paix et pour l’avenir du pays ».
« Les pressions augmentent toutefois sur le FLN pour qu’il s’assoie au plus tôt à la table des négociations. Deux Evêques du Burundi sont également engagés pour servir de médiateurs entre le gouvernement et le FLN, déclare le prêtre. Je suis optimiste, également parce que la population veut la paix et que la guérilla apparaît de plus en plus isolée. ».
Sur la base des accords signés le 16 novembre dernier à Dar-es-Salaam, Capitale de la Tanzanie, (voir Fides du 18 novembre 2003), le Président Ndayizeye a nommé le dimanche 23 novembre quatre nouveaux Ministres appartenant au FDD : M. Pierre Nkurunziza, chef du FDD qui devient Ministre d’Etat, Simon Nyandwi Ministre de l’Intérieur, Onésime Nduwimana, Ministre des Communications, Salvator Ntahomenyereye, Ministre des Travaux Publics. Le Président Ndayizeye s’est engagé à consulter le chef du FDD sur les questions concernant la sécurité. (L.M.)
(Agence Fides, 24 novembre 2003, 23 lignes, 287 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network