ASIE/BANGLADESH - Un groupe de 50 fillettes empêche le mariage d’une fillette de leur âge dans le Sud-ouest du pays par une marche de protestation

lundi, 16 juillet 2007

Nuova Delhi (Agence Fides) - Un groupe de 50 fillettes a marché à travers les rues d’un pays du Sud-ouest du Bangladesh pour protester contre le mariage forcé d’une de leurs amies, Habiba Sultana, de 13 ans, contrainte par son père de se marier avec un jeune de 23 ans.
Selon le quotidien local "The Daily Star", les fillettes, des élèves d’une école de filles, ont prévenu la police après avoir étonné le village de Satkhira par leur marche de protestation.
Ayant besoin d’argent, le père de la mineure avait décidé de marier Habiba avec un voisin de dix ans de plus qu’elle, et l’adolescente n’avait pas osé protester. Quand la petite fille a parlé de son mariage à quelques amies, l’une d’elles a demandé à son père de faire intervenir la police, mais celui-ci ne l’a pas fait.
Sans autre alternative, les amies ont préparé une pétition et l’ont portée au chef du commissariat le plus proche qui a immédiatement convoqué le père de la promise en lui ordonnant d’empêcher les noces de sa fille. Le père d’Habiba a dû signer aussi un pacte avec la promesse qu’il ne marierait pas Habiba avant qu’elle n’ait atteint l’âge de la majorité.
Bien que le mariage des enfants ait été aboli par la plupart des gouvernements, l’usage continue dans les pays du Sud de l’Asie, spécialement dans les régions rurales. (AP) (16/7/2007 Agence Fides; lignes :21; Mots:240)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network