http://www.fides.org

Asia

2003-11-17

ASIE / INDE - BOMBE DES INTEGRISTES ISLAMIQUES CONTRE UNE ECOLE CATHOLIQUE AU CACHEMIRE : QUATRE BLESSES MAIS LES ENFANTS SONT SAINS ET SAUFS

Srinagar (Agence Fides) – Alarme au Cachemire, une grenade a été lancée dans la matinée du 15 novembre contre l’école catholique du Bon Pasteur de Pulwama, à 35 km de Srinagar au Cachemire ; elle a blessé trois employés de l’école et un policier chargé de la sécurité. Les enfants, qui étaient à l’intérieur de l’école pour les leçons, sont sains et saufs. La veille déjà, des coups de feu avaient été tirés contre l’école depuis un autobus.
L’attaque a causé de l’émoi et de la préoccupation dans l’Eglise locale qu craint une recrudescence des actes terroristes contre des chrétiens ou des institutions chrétiennes. D’après des sources de l’Agence Fides dans l’Eglise locale, une « guerre sainte » contre les chrétiens a été lancée depuis le mois d’avril dernier contre les écoles missionnaires, accusées de vouloir convertir la population locale. Les sources n’excluent pas une multiplication des attaques, dans la ligne du climat de terreur causé dans le monde par les différents attentats terroristes en Irak et en Turquie.
La communauté catholique du Cachemire a vivement condamné l’attentat et dénoncé le silence de l’administration locale sur les graves actes d’intimidation contre la communauté chrétienne.
L’école du Bon Pasteur de Pulwama assure une instruction de qualité à des élèves de toutes les religions. Au mois de septembre dernier, les écoles catholiques ont reçu un éloge public de la part du Premier Ministre de l’Etat indien de Jammu-Kashmir, le Mufti Mohammad Syeed, pour la haute qualité de l’éducation , pour la capacité de « guérir les plaies au sein de la population », en fournissant « la meilleure instruction possible à des personnes de toutes les classes sociales et de toutes les religions », en particulier pour le service en faveur des pauvres, des orphelins, des marginaux.
La situation générale de violence dans cette région contestée depuis 50 ans par l’Inde et le Pakistan, a impliqué surtout les communautés hindoues et musulmanes, alors que les communautés chrétiennes sont restées en dehors du climat de violence.
Sur une population de 9 millions d’habitants, la communauté catholique compte 12.000 fidèles, 41 prêtres, 160 religieuses, une vingtaine de catéchistes. L’Eglise travaille surtout dans le domaine de l’éducation. (P.A.)
(Agence Fides, 17 novembre 2003, 32 lignes, 382 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network